Agenda
COLLECTIONS

Les Collections

Le projet scientifique et culturel du Musée des musiques populaires s’appuie sur l’ensemble de répertoires musicaux qui se sont succédés et chevauchés depuis 150 ans., en mettant l’accent sur le rapport de ces musiques à la société avec laquelle elles entrent en résonance, et d'où découle leur succès. Emanation et représentation de la société, les musiques populaires font date et s'adressent autant à nos souvenirs personnels qu'à notre mémoire commune : ce sont des repères générationnels, qui, à la manière des photographies, scandent et ponctuent nos vies individuelles et collectives. Un ancrage local Le musée de Montluçon a entrepris un travail de témoin sur l’histoire locale des musiques populaires. Cette collecte permet avant tout de mettre en évidence, à travers des exemples locaux, l’aire réelle de diffusion des grands répertoires musicaux, et de valider le schéma historique général des musiques populaires par sa confrontation aux pratiques locales. C’est généralement à l’occasion des expositions temporaires que sont menées ces recherches.

Très souvent liées à la danse ou au mouvement, les musiques populaires sont portées par les moyens de diffusion sonores dès le début du 20e siècle. La radio, le disque, la télévision ont fait passer les musiques populaires d’une diffusion locale à une échelle planétaire. La télévision – qui coïncide avec l’arrivée du rock – a amené une nouvelle composante à la musique : son image. Les pochettes de disque, le look, les attitudes et les comportements, les clips, participent dès lors pleinement des esthétiques musicales. Le projet muséographique du Musée des musiques populaires ne privilégie donc pas une présentation de l’instrument de musique isolé, mais environné d’objets divers, d’extraits musicaux et de fragments visuels qui permettront de mieux l’appréhender dans son contexte. Les collections musicales en chiffres Aujourd’hui, les collections musicales, essentiellement développées depuis le début des années 1990, comptent environ 800 instruments. Au total, ce sont près de 1000 instruments ou fragments d’instruments, tableaux, gravures, objets et documents iconographiques divers qui sont conservés, ainsi que 6 ateliers de facteurs d’instruments, environ 5000 cartes postales et 600 partitions.

Actualités

Informations Pratiques

Revue de Presse

Agglomération Montluçonnaise

Agglomération Montluçonnaise Agglomération Montluçonnaise Agglomération Montluçonnaise Agglomération Montluçonnaise Agglomération Montluçonnaise Agglomération Montluçonnaise