Le bal musette

Un parquet de bal, un orchestre et un petit air de java, les ingrédients incontournables des musiques populaires.

Le bal musette

Les années sont folles et le temps à la légèreté, les pistes grincent sous le pas des infatigables danseurs de java ! Les parquets de bal amovibles sillonnent les routes de campagne. La ville s’amuse au son du piano à bretelles, les guinguettes sont courues puisqu’il faut oublier les guerres : la France populaire danse. Le bal musette naît de la rencontre entre les Auvergnats joueurs de cabrette et les accordéonistes italiens, dans les dancings parisiens de la Bastille.

Le limonaire

L’orgue de foire ou de manège est un instrument de musique mécanique qui trouve son apogée entre 1850 et 1930. Il décline peu à peu au profit des phonographes  puis des appareils de diffusion de musiques amplifiées. Une manivelle actionne le mécanisme pour avancer les cartons perforés ainsi que le système de soufflets. Le système est pneumatique car on utilise l’air pour le faire fonctionner. Le carton perforé défile devant une tête de lecture ou flûte de pan. Les trous du carton activent des petites touches qui ouvrent des soupapes libérant l’air. Les pistes de carton sont affectées chacune à un tuyau d’orgue. Pas besoin d’être musicien pour jouer de cet instrument.

 

Découvrir
la salle

Entrez dans la danse… java, valse, madison, faites briller vos souliers, le parquet est ouvert.